Comment le sport et la technologie peuvent nous aider à rester en bonne santé ?



L’évaluation de la fonction cardiaque, au repos mais surtout en activité, est l’un des piliers de la prévention des maladies dans le sport. Avec le « test d’effort », le cardiologue peut déterminer si le muscle cardiaque fonctionne correctement ou s'il y a des problèmes.


La fréquence cardiaque est un paramètre clé dans divers tests, mais elle est également surveillée pendant l'entraînement et, dans certains sports tels que la course à pied et le cyclisme, pendant la compétition elle-même. Grâce à l'utilisation de moniteurs de fréquence cardiaque, le contrôle cardiaque est désormais possible pour les athlètes de tous âges et de tous niveaux, des sportifs du dimanche aux athlètes de classe mondiale.


De ce fait, le développement et l’utilisation de technologies innovantes permettent à l’athlète de contrôler ou de suivre des indications qu’il a reçues et ainsi s’entraîner en toute sécurité, prévenir tout problème cardiaque et pouvoir ajuster optimalement l’intensité de son entrainement.


La technologie et le sport font partie d'une nouvelle culture de prévention cardiovasculaire "sur mesure" pour chaque personne et chaque famille. Ces thèmes ont d’ailleurs été abordés lors de la première édition de la « Milano Heart Week », cycle de conférences et d’événements organisés par le « Centro Cardiologico Monzino » à Milan.


L'exercice physique comme médicament

Selon les directives internationales en matière de santé, la règle d'or du bien-être physique consiste à pratiquer au moins 20 minutes d'activité physique modérée chaque jour, pour un total d'au moins 150 minutes d'activité physique par semaine. Les exemples d'activité physique sont la marche rapide, la montée d'escaliers ou le cyclisme.


En outre, deux fois par semaine, une activité physique plus structurée doit être réalisée, impliquant une augmentation de l'intensité en effectuant des activités aérobies (activités à intensité constante sur une période prolongée telles que la course, la natation ou le vélo) et anaérobies (activités très intenses de courte durée, comme l’haltérophilie).


Faire du sport ou une autre forme d'activité physique, préventive ou rééducative, apporte de nombreux avantages au bien-être d'une personne. Parmi les plus importantes, citons la diminution de la fréquence cardiaque pour le même effort physique (en gros, cela signifie que vous pouvez effectuer une activité ou un exercice avec une fréquence cardiaque inférieure) et l’augmentation du métabolisme de base (dépense énergétique au repos accrue due à un changement de la composition corporelle).


Même si le poids corporel ne change pas, la composition corporelle, en diminuant la graisse et en augmentant la masse musculaire, change. Le changement de composition corporelle équivaut à une augmentation de la dépense calorique au repos, car le tissu musculaire est métaboliquement plus actif que la graisse. Ces deux effets sont extrêmement utiles dans la prévention et la réhabilitation des maladies et des troubles cardiovasculaires, à la fois pour les individus à risque et pour les non-menacés.


Cependant, comme pour toute drogue, la fréquence et l'intensité des activités physiques et sportives doivent être prescrites par des personals trainers certifiés en fonction des besoins physiques et des limites individuelles, en particulier chez les personnes à risque ou en rééducation.


En fait, dans le monde du football, il n’était pas rare que des maladies cardiaques surviennent en raison d’un manque de surveillance ou d’un programme de formation et de rééducation inadéquat. Ces événements ont accru le niveau de soin accordé à la santé cardiaque des footballeurs et, par la suite, à tous les athlètes pratiquant d'autres sports.


La technologie est un allié de notre cœur

Pour pouvoir prescrire le bon entraînement, il est nécessaire de tester la fonction cardiaque d'un individu. Dans certains pays, cette pratique est devenue obligatoire pour toutes les personnes qui pratiquent un sport, ce qui entraîne l'élimination quasi totale de maladies telles que la cardiomyopathie hypertrophique. Pour ce faire, des systèmes de mesure fiables et précis doivent être utilisés en permanence.


La première forme de prévention consiste à effectuer un électrocardiogramme (ECG), au repos et à l’effort, par un cardiologue. Cependant, à l'heure actuelle, d'autres systèmes de contrôle de la fréquence cardiaque sont particulièrement utiles pour l'entraînement, tels que les moniteurs de fréquence cardiaque, les pulsomètres et les capteurs de fréquence cardiaque intégrés à l'équipement de fitness. Ces systèmes permettent une surveillance constante et en temps réel de la fréquence cardiaque.

0 commentaire